La cuisinière de Castamar de Fernando J. Munez  

Depuis le décès de son père, la vie de Clara Belmonte a pris un sombre tournant. Tombée en disgrâce et agoraphobe, le train de vie de la jeune femme a bien changé. Loin des bals et des avantages liés à son rang, Clara va être engagée comme cuisinière dans l’illustre Maison de Castamar et faire la rencontre de Don Diego, le duc du domaine.

J’ai eu un immense coup de cœur pour cette lecture qui ne m’a pas laissée de marbre, loin de là. Transportée au cœur de l’Espagne du 18e siècle, j’ai été subjuguée par la prodigieuse demeure de Castamar et ses intrigues. J’ai beaucoup aimé ce style à la « Downton Abbey » où s’entre-mêlent les secrets et intérêts des maîtres ainsi que ceux des domestiques. Progressivement, les relations évoluent et la romance se met en place dans un contexte historique où le rang, la couleur de peau et le sexe scellent définivement le destin des protagonistes. 

La romance n’est pas omniprésente et s’imbrique dans une multitudes d’intrigues. On y aborde la place de la femme ainsi que les questions raciales et conséquences de la traite des êtres humains. L’esclavagisme, monnaie courant à l’époque, est encore bien ancré dans les mœurs de la société dépeinte au fil des chapitres. Entre rebondissements et révélations, ce roman nous plonge au cœur des hautes sphère de la Cour où chacun tente, par tous les moyens, d’assoir son pouvoir. Si vous souhaitez découvrir une histoire dont les liens sont délicatement tissés dans un contexte historique détaillé : FONCEZ ! 

Énième point positif : les descriptions de mets plus raffinés et alléchants les uns que les autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :