Retour à la villa aux étoffes d’Anne Jacobs

Augsbourg ,1930. Au coeur d’une crise économique sans précédent, les habitants de la villa aux étoffes tentent de garder l’affaire familiale et la demeure à flot. Alors que les temps sont de plus en plus difficiles, la famille Melzer va devoir face à un chemin parsemé d’embûches ainsi qu’à des choix économiques et personnels difficiles.

La sortie du cinquième tome approchant à grand pas, je me suis lancée dans celui-ci afin d’être à jour dans la saga. C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé mes personnages préférés durant cette période d’entre deux guerres. On y suit la famille dans ses choix au coeur d’une Allemagne tourmentée, impactée par la première guerre mondiale sur les plans économiques et sociaux. Doucement, les prémisses du nazisme commencent à se faire sentir et certains personnages voient leur quotidien chamboulé. 

Comme dans les tomes précédents, de nombreux thèmes importants sont abordés : l’indépendance des femmes avec la possibilité de travailler et de divorcer. Mais également l’éducation des enfants et les aprioris sur leur avenir. Chacun doit faire face à ses propres problèmes tant du côté des domestiques que des maîtres de maison. Le récit est passionnant et je ne me suis pas ennuyée une seconde au coeur de cette histoire me rappelant à maintes reprises la série Downton Abbey. Riche en rebondissements, ce quatrième tome était à la hauteur des précédents. Au niveau des personnages, j’ai particulièrement apprécié Tilly et les frasque de Kitty avec son automobile. J’ai hâte de me plonger dans le prochain tome et d’y retrouver ces personnages que j’ai l’impression de connaitre depuis des années!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :